top of page
Rechercher

L'HISTOIRE DU DARUMA




Le daruma est, traditionnellement, une figurine de papier mâché, symbole de persévérance, de détermination et de chance dans la culture japonaise.


daruma traditionnel japonais

Daruma est le nom japonais de Bodhidharma qui était un religieux indien de la secte bouddhique Dhyāna à l'origine de la création de l'école du bouddhisme zen.


Selon la légende, Bodhidharma a passé plusieurs années à méditer en face d'un mur dans une grotte, et le daruma est souvent représenté avec une expression faciale sévère pour refléter cette intense concentration.


 Le daruma est souvent utilisé comme un talisman de bonne fortune, principalement pour réaliser des objectifs personnels ou professionnels. Les personnes possédant le daruma font un vœux, coloris un œil, avant de commencer à travailler pour l'atteindre. Une fois que l'objectif est réalisé, l'autre œil est colorié pour symboliser l'accomplissement.


  Sa forme ronde et son poids à la base lui permettent de se redresser lorsqu'il est incliné, symbolisant ainsi la capacité à surmonter les obstacles et à revenir à son objectif malgré les difficultés.




L'histoire du Daruma:



Originaires de Takasaki, dans la préfecture de Gunma, les darumas furent créés au cours du 18ème siècle par un moine à l'attention de ses fidèles.


Le Daruma trouve ses origines dans le moine bouddhiste indien Bodhidharma, également connu sous le nom de Daruma-Daishi au Japon. Bodhidharma est crédité d'avoir fondé l'école Zen du bouddhisme en Chine au 6ème siècle.


boudhiste zen

Selon la tradition il serait resté en méditation, en position zazen pendant neuf ans et aurait vécu jusqu'à 150 ans. Une légende dit que les jambes et les bras de Bodhidharma auraient fini par pourrir, ce qui serait une des origines de la forme de culbuto des darumas.





Rituel et superstition:


Symbole de persévérance et d’encouragement, la fonction principale de cette statuette est de permettre à son propriétaire de continuer à croire en ses rêves et de l'encourager à atteindre ses objectifs. C’est pour cela que le daruma ne possède pas de pupilles!


daruma vintage madame haori

En effet, vous dessinez vous-même l'œil gauche lorsque vous vous fixez un but à atteindre (professionnel, amoureux, relatif aux études, etc.). Le daruma est ensuite exposé en hauteur dans sa maison, souvent près d'autres objets du même ordre, jusqu'à ce que le vœu se réalise. Le fait de mettre le daruma en évidence chez soi est un moyen de se rappeler le vœu et, ainsi, un appel à l'action et non une attente de réalisation divine : le daruma ne réalise pas directement le vœu mais est un moyen pour l'homme de réaliser son vœu par lui-même.


Si le souhait se réalise, on dessine alors la second œil. On peut aussi écrire la façon dont le vœu s'est réalisé.


Si le vœu ne se réalise pas, le daruma peut être retourner au temple pour y être brulé. Le rituel de destruction par le feu, généralement à la fin de l'année, indique aux kami que l'on n'a pas renoncé à son souhait mais que l'on cherche d'autres moyens pour qu'il se réalise.





Fabrication:



La fabrication traditionnelle du daruma se fait de manière artisanale, à la main.




Après avoir été malaxé puis longuement bouilli, le papier est mélangé à une colle spéciale puis disposé dans des moules. Lorsque le papier mâché est sec, les darumas sont entièrement recouverts de peinture blanche. Ils sont ensuite recouverts d'une seconde couche correspondant à la couleur finale désirée.


La face est ensuite peinte en blanche et on y ajoute les détails du visage et le kanji du ventre.


Le séchage se fait au bout de tiges en bambou. Une pastille de papier est collée sous le daruma pour boucher le trou restant.





Forme et couleurs:


Les darumas sont des figurines de papier mâché creuses, de forme arrondie, sans bras ni jambes. La forme particulière du daruma et sa répartition des masses lui permettent en effet de toujours se redresser lorsqu'il est incliné.


Le visage de la figurine est moustachu et barbu, les yeux sont initialement blancs et sans iris. Certaines figurines ont, sur les joues, des caractères peints expliquant le type de souhait de son propriétaire (gloire, richesse, santé, protection des siens). Le prénom du propriétaire peut être inscrit sur le menton de la figurine.


Les darumas sont le plus souvent rouges mais parfois jaunes, verts, violet, rose, blanc, noir, doré,... voici les significations de chacune de ces couleurs :

daruma colors

  • le jaune: sécurité et protection.

  • le violet: la longévité.

  • le rose: signifie l'amour.

  • le doré: la fortune la richesse.

  • le blanc: signifie le mariage et nouveau départ.

  • le vert: la santé et beauté.

  • le noir: protège de la malchance et des mauvais esprits.

  • le rouge: chance et bonne fortune.






Culture:



De nombreux jeux d’enfant sont inspirés par le daruma. Deux exemples sont Darumasan ga koronda (l’équivalent de notre 1 2 3 soleil) et le Daruma Otoshi.


daruma otoshi, instagram madamehaori



Les kokeshis darumas sont aussi très présent dans la cultures nippone. En plus d'être des objets décoratifs de valeurs, ceux ci attireront chance et bonheur au foyer.



daruma kokeshi vintage madame haori

Au Japon, les bonhommes de neige sont appelés yuki-daruma, littéralement « daruma de neige ».


Le daruma est également présent dans de nombreux manga et animés.

222 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page